Saint Mamert

Saint Mamert, évêque de Vienne (Isère)

Saint Mamert serait peut-être né à Lyon. Ce dont on est sûr c'est qu'il devint prêtre un demi-siècle avant le baptême de Clovis et toute sa vie dans l'Église se déroula durant les invasions des barbares.

Frère du théologien et poète Claudien Mamert, il semble s'être distingué comme lui par son éducation littéraire, comme par sa science théologique. Son influence a certainement été grande sur cette famille exceptionnelle, dont le père et le fils cadet seront ses successeurs et, le fils aîné, notre saint Apollinaire.

Il devint évêque de Vienne en 452, il était là quand les Burgondes s'installèrent dans la vallée du Rhône, répandant l'arianisme en même temps que leurs cousins, les Wisigoths de Toulouse. Il ne semble pas qu'il ait réussi à convertir ces Burgondes.

Il est surtout célèbre pour avoir institué à partir de 470, la prière des "Rogations" à la suite de plusieurs tremblements de terre, inondations et sécheresses. Avant la fête de l'Ascension de notre Seigneur, il imagina de faire, trois jours de suite, des processions dans les champs pour demander à Dieu la cessation de ces fléaux. Le pape Léon III les rendit obligatoires dans toute l'Église au IXe siècle.

Il serait mort vers 475. Son corps, transporté au VIIe siècle à Orléans, y fut brûlé par les calvinistes et ses cendres dispersées. Saint Mamert a laissé le souvenir d'un bon pasteur, soucieux des besoins de ses ouailles, même les plus élémentaires ; il savait bien « tout ce que Jésus veut nous dire quand il nous fait demander à son Père notre pain quotidien. »

Saint Mamert est le premier des trois saints de glace, avec saint Pancrace et saint Servais.

Il est fêté le 11 mai.

Source : Issu de l'article de Wikipédia Mamert de Vienne/Portail du Christianisme/Saint catholique et orthodoxe/Martyrologe romain

Icône d'Élisabeth Lamour (Iconeslamour.wordpress.com)