Sainte Salaberge

SAINTE SALABERGE, fondatrice de Saint-Pierre de Poulangey et abesse-fondatrice de Saint-Jean-Baptiste-de-Laon


Sainte Salaberge est née en 614 et est originaire du pays de l’Ornain (Meuse), faisant alors partie du royaume d’Austrasie et du diocèse de Toul. Son père Gondoin, descendant des rois de Cologne, du temps de Clovis, possédait de nombreux domaines sur les confins de l’Austrasie et de la Burgondie. Il épousa Saretrude et eurent trois enfants dont le plus jeune était Bodon, futur évêque de Toul.


Ils les élevèrent chrétiennement. Saretrude profitait des relations d’affaires qu’avait son mari avec Eustaise, abbé de Luxeuil, obtenant même un jour du saint moine la guérison miraculeuse de sa fille Salaberge, devenue accidentellement aveugle.


Plus tard, par obéissance Salaberge doit épouser un chevalier, la laissant veuve au bout de deux mois. Le roi Dagobert 1er, qui s’intéressait à la famille, fit valoir aux yeux de Gondoin les avantages d’une nouvelle alliance pour sa fille et lui proposa un de ses meilleurs officiers nommé Blandin qui, au sein même de la vie de cour, avait ressenti lui aussi l’attrait du cloître. Les deux conjoints s’unirent donc et, sans trop le savoir, s’orientaient vers le but où les attendait le Seigneur.


Ils eurent cinq enfants. L’éducation aimante et ferme à laquelle Salaberge s’adonna à l’exemple de sa mère, lui fit comprendre le mystérieux dessein de Dieu. Deux de ses enfants devaient accéder à la sainteté : Anstrude, la seconde de ses filles, qui lui succèdera au monastère de Laon et son plus jeune fils, Baudoin, archidiacre de la même ville, qui sera martyrisé par les sicaires d’Ebroïn, maire du palais de Neustrie.


Les époux décidèrent d’un commun accord de se séparer pour entrer enfin en religion. Salaberge fonda le monastère de Saint-Pierre-de Poulangey puis celui de Saint-Jean-Baptiste de Laon, dont par la suite elle prendra la tête.


Salaberge mourut en 665 dans son monastère, où l’avait rejointe sa fille Anstrude. Ses reliques furent en grande vénération jusqu’à la Révolution.


Sainte Salaberge est fêtée le 22 septembre