Saint Cyprien


SAINT CYPRIEN, évêque de Carthage, père de l'Église


Né en 200 en Afrique proconsulaire et il s’appelait Thascius Cyprianus. Il était avocat lorsqu’il se convertit au christianisme vers l’âge de 46 ans. Il distribua alors tous ses biens aux pauvres et en 248 les chrétiens de Carthage le choisirent comme évêque. En tant que tel, il joua un rôle de première importance dans l’histoire de l’Église occidentale.


Il écrivit nombre de lettres et de traités théologiques (La Bienfaisance et les aumônes, L’Unité de l’Église…) À l’image de sa vie, ses écrits excellent par sa compassion, son discernement et son zèle pastoral. Son nom reste lié à la querelle des lapsi (« ceux qui avaient failli », en sacrifiant aux idoles) qui troubla profondément l’Église à cette époque. Lorsque la persécution de Dèce éclata en 250, Cyprien dû se cacher pour obéir à ses fidèles. Il y eut ensuite une peste dont les païens rendirent les chrétiens responsables et la persécution se ralluma sous Valérien. Cyprien fut l’un des premiers à être arrêté et envoyé en exil à Curubis (aujourd’hui Korba en Tunisie) où il écrivit son Exhortation au martyre.


Au bout d’un an il fut condamné à être décapité et l’on permit aux chrétiens de l’accompagner au lieu du supplice. Lorsqu’il y parvint, Cyprien ôta son manteau, sa tunique et attendit le bourreau. Le voyant trembler, il lui fit compter vingt-cinq pièces d’or pour l’encourager. Puis il se banda lui-même les yeux et le bourreau lui trancha la tête.


Saint Cyprien est fêté le 16 septembre