Saint Donat
Cathédrale de Fiesole



SAINT DONAT, évêque de Fiesole


Saint Donat est né en Irlande. Vers 829, il partit pour Florence (Italie) et visita Fiesole. Il entra dans la cathédrale tandis que les fidèles priaient pour recevoir l'illumination afin d'élire un nouvel évêque. Au moment où Donat entra, les cloches se mirent à sonner. Toutes les lampes et chandeliers s'allumèrent ensemble, sans intervention humaine. Les Chrétiens présents ne purent qu'en conclure que c'était un signe divin, indiquant que l'étranger qui venait d’entrer était destiné à être leur nouvel évêque. Il fut élu. En fait, personne ne voulait accepter la charge. Six ans auparavant, les barons féodaux avaient assassiné l'évêque du lieu en le noyant !


Donat était un homme d'une piété exemplaire et d’une grande culture. Il rédigea notamment deux Vies de sainte Brigit de Kildare, une en prose et une en vers et un poème en l’honneur de l’Irlande. Il rédigea aussi sa propre épitaphe, qui existe encore et le décrit comme un grand enseignant, spécialisé dans la grammaire et la calligraphie. L'épitaphe ajoute que l'évêque servit et conseilla loyalement le roi franc Lothaire d'Italie.  


Pendant 47 ans saint Donat veilla sur l'Église de Fiesole. Avant de mourir, il obtint du roi Charles le Chauve une charte d'indépendance pour les évêques de Fiesole, avec le pouvoir de lever les taxes et d'administrer leurs propres lois. Il fut aussi un généreux soutien des fondations monastiques.


En 852, il fonda une église et un hospice à Piacenza, et le plaça sous la protection du monastère de Saint Colomban de Bobbio. Dans le document du transfert, daté de 850, il spécifie son souhait particulier : « le monastère continuera à donner une hospitalité toute spéciale aux pèlerins Irlandais ». Il meurt en 876.


Saint Donat est fêté le 22 octobre