Saint Ermelen

Saint Ermelen, Hermeland ou Herblain, abbé-fondateur d'Aindre est né vers 640, d'une famille noble de Noyon, dans l’Oise. Il fut élevé à la cour du roi Clotaire III. Puis il entra à l'abbaye deFontenelle, (actuellement Saint-Wandrille) sous saint Lambert (+ 705) et fut ordonné prêtre.

Pasquier, l'évêque de Nantes, déplorant la disette des monastères dans son diocèse alla chercher des moines au pays de Caux pour fonder un monastère près de Nantes. Mis à la tête d'une douzaine de moines, Ermelen descendit la Loire en barque cherchant un site propre à son dessein. Deux heures au-dessous de la ville, il vit dans le fleuve même, vers la rive droite, une île au milieu de laquelle une haute colline couverte de bois touffus s'encadrait dans une ceinture de vignes, de prés et de jardins. La beauté du lieu le tenta, il débarqua ; l'ombre et le silence des bois le déterminèrent. Il appela l'île Antrum, dont on a fait Aindre, Indre, Basse-Indre. Vers le milieu du fleuve, il aperçut une autre île plus petite. Il l'appela Antricinum, d'où Aindrette et Indret. L'évêque de Nantes lui donna ces deux îles, et aussitôt un monastère s'éleva dont la sainteté d'Ermelen fit bientôt une abbaye des plus florissantes. Cette abbaye, que le roi mérovingien Childebert prit sous sa sauvegarde, eut bientôt des possessions considérables.

Se sentant vieillir, Ermelen abandonne la direction de son monastère et se retire dans l’île d’Indret où il meurt en 720.

Saint Ermelen est fêté le 25 mars