Saint Brendan


SAINT BRENDAN le NAVIGATEUR (484-577)


Brendan naquit dans le Kerry (sud-ouest de l'Irlande), vers 484. Selon l’ancienne coutume irlandaise qui voulait que les enfants soient mis en nourrice, il fut confié à sainte Ita, qui l’éleva jusqu’à l’âge de six ans. Par la suite, il fut envoyé à l’école monastique de saint Jarlath, à Tuam et il fut ordonné prêtre par l’évêque Erc. Saint Brendan devint un fondateur de monastères et après en avoir établi un grand nombre dans le Kerry, il s’en alla fonder celui de Clonfert, dans le centre de l'île. Ce monastère devint le centre d’où essaimèrent de nombreuses missions durant une centaine d’années.


Brendan effectua plusieurs petits voyages le long de la côte ouest de l’Irlande. Il se rendit aussi dans les îles occidentales au large de l’Écosse (Hébrides) pour y tenir une importante conférence avec saint Colomba, le fondateur de Iona. Il se rendit également le Pays de Galles où il devint abbé de Llancarvan et précepteur de saint Malo.


Mais l’événement le plus spectaculaire de la vie de saint Brendan fut son expédition, avec quatorze compagnons à la découverte de la légendaire île du Bienheureux (vers 525). La Navigation de saint Brendan rapporte comment notre saint reçut la visite d’un prêtre irlandais qui lui dépeignit un pays magnifique, « la Terre Promise des saints » que gouvernait la Parole de Dieu. Brendan décida de s’y rendre et ils firent voile sur l’Atlantique dans deux coracles couverts de peaux de bœuf tannées à l’écorce de chêne. Toutes les règles de la vie monastique furent strictement observées à bord. Ils débarquèrent à l’ouest de l’Islande sur la route des icebergs. Tout un chapitre de la Navigation de saint Brendan est consacré à cette « basilique de cristal ». Le texte parle également d’un arrêt à « l’île des Oiseaux », au nord-est de Terre-Neuve, abordée après « l’Île des Moutons » (les îles Féroé). Vers 545, il aborde « l’île Délicieuse » qui pourrait être Cuba où il séjourna deux ans puis il met le cap vers la Floride et regagne l’Europe le navire chargé de fruits exotiques inconnus. Vers 577, sachant qu’il approchait de sa fin, Brendan demanda à sa sœur Briga de l’aider de ses prières, et elle lui répondit : « De quoi as-tu peur ? J’ai peur de la solitude tout au long du sombre voyage vers la terre inconnue. J’ai peur de la présence du Roi et de la sentence du Juge. »


Saint Brendan est fêté le 16 mai

Icône de saint Brendan, iconographe sœur Onenn du monastère Sainte-Clotilde - 56, © Éditions Hol Levenez

Agenda

SAMEDI 25 MAI
Journée théologique du monastère
Programme ›

DIMANCHE 26 MAI - La Joie Parfaite

10h, Liturgie Eucharistique
17h30, vêpres solennelles

MERCREDI 29 MAI
17h30, Vigiles de l'Ascension

JEUDI 30 MAI - ASCENSION
10h, Liturgie Eucharistique de l'Ascension
17h30, vêpres solennelles

Du 31 MAI au 2 JUIN
Rassemblement de la Communion des Églises Orthodoxes Occidentales
Programme et bulletin d'inscription ›